selecteur menu
Chat en direct

< Le Blog de LATELIER, Agence web Nantes. >

Toute l'actu de votre agence web et votre agence de communication sur Nantes.

Les contenus se veulent plus ludiques et l’architecture plus attrayante. Les années précédentes ont esquissé et renforcé des tendances qui se sont clairement dessinées cette année. Les couleurs de l’année 2021 se partagent, d’après le site Pantone, entre le jaune illuminating et le gris ultimate. Elles donnent le ton d’une année contrastée, marquée par de nouveaux rapports qui encouragent à repenser le marketing de manière plus locale, responsable, et crédible.

Webmarketing : le choix de la proximité

L’incertitude individuelle et globale, accrue par les événements et notamment la pandémie de ces dernières années, a entamé la confiance et dans le même temps renforcé la nécessité de partager des valeurs et une conscience commune. L’opportunisme, la négligence et les dégâts causés à l’environnement naturel ou social sont moins bien tolérés. Le besoin de proximité entre les particuliers et professionnels, le public et les marques, a considérablement augmenté et impose un rapport plus direct, plus personnel, plus engagé et plus authentique.

 

Définir et rappeler son histoire en même temps que son identité permet de se positionner clairement et d’asseoir sa crédibilité. Ici savoir-faire et savoir-être se rejoignent dans un savoir-dire propre au storytelling qui constitue désormais une base indépassable du webmarketing. L’on peut ensuite proposer des articles connexes au domaine d’expertise, mais au croisement d’une expérience et d’un quotidien, d’intérêts et de passions partagés que l’on tendait trop souvent à ignorer.

 

De ce point de vue, le rôle des réseaux sociaux dans le choix et l’acquisition d’un article est devenu incontournable. La démarche qui amène à rechercher ou interroger l’usage d’un produit auprès de la communauté ou du vendeur est logiquement la même qui prépare et conditionne l’acte d’achat. Facebook et Instagram l’ont bien compris, qui ont renforcé cette tendance en incluant la possibilité directe d’achat directement sur leurs plateformes. Un tournant majeur et un courant incontournable.

 

La visioconférence s’est imposée, d’abord comme un outil de substitut, puis comme un complément des relations entre les marques et leur public. Parallèlement la recherche vocale et par vidéo de type Siri et Google Lens, de même que le recours aux Intelligences Artificielles, se généralisent. Cette tendance web est à la fois impulsée par les outils développés et répond dans le même temps à un besoin réel et social de proximité. Ces pratiques s’inscrivent dans un double rapport au web et à la réalité où le feed-back est continu et imprègne les relations humaines.

Webdesign : interactivité et créativité

En matière de design, la tendance web est là encore User Friendly. Une évidence enfin permise par l’avancée de réflexions et d’applications résolument tournées vers l’identité et l’expérience de l’utilisateur (UX en anglais) plutôt que vers les contraintes de l’outil. Loin de l’esprit de sérieux ou d’une sobriété feinte, l’originalité et l’humour participent à créer un climat de confiance mutuelle. Le partage de valeurs et de références culturelles s’adjoignent d’une même compréhension des tenants et aboutissants pour établir un rapport respectueux gagnant gagnant.

 

L’atomic design consiste ainsi à réutiliser et à décliner des éléments de l’environnement global du site (charte graphique et logos). Il renforce l’identité de la marque, mais aussi la relation entre concepteur, utilisateur et public. Dans cet ordre d’idée, le picture marketing, ou marketing de l’image, interpelle visuellement le visiteur pour créer de la valeur et accroît le partage des émotions. En recourant aux mèmes et GIF si répandus sur les réseaux ou aux illustrations de dessins animés qui ne perdent rien en popularité, les sites continuent de s’inspirer de cet esprit décalé. Une attention qui permet de relativiser ensemble le contexte plombant dans lequel notre époque s’inscrit.

 

L’apparence DIY (Do It Yourself), régulièrement remise à la mode, s’affirme toujours davantage. Cela peut aller des photos personnelles aux esquisses ou polices réalisées à la main en passant par des indications au marqueur. Symbole d’authenticité, le DIY confère un temps et une valeur ajoutée ainsi qu’un petit supplément d’âme et d’humanité à votre démarche. Les typographies vintage, trop usitées, cèdent en revanche du terrain à l’iconographie. L’usage de textures qui imitent le bois et le tissu sont très populaires et doivent donner l’envie de toucher l’écran, surtout si celui-ci est tactile.

 

De plus en plus les sites adoptent un design adapté à la navigation sur smartphones, désormais deux fois plus consultés que les ordinateurs, et aux tablettes. Dans ce cadre, le material design, plus responsive que jamais, a résolument pris le pas sur le flat design. Dépassant l’uniformité que sa standardisation pouvait laisser craindre, il conjugue une intuitivité, une interactivité et une créativité inégalées. Les contenus immersifs, la 3D et la réalité augmentée, les micro-interactions par clics ou chatbox, invitent à poser des questions et de procéder à des achats directs.

 

Croisées avec d’autres (comme le rétro-gaming, le revival 90 ou seapunk qui vont et viennent visuellement depuis dix ans) ces tendances procurent une palette incroyable en termes d’ergonomie comme d’identité visuelle. À condition de ne pas en faire trop, que le fond rejoigne la forme, et que le tout soit adapté à l’image et au message que l’on souhaite faire passer. Utilisées avec discernement et cohérence, ces tendances web encouragent l’utilisateur et la marque à la fois à se reconnaître et de à distinguer et pour interagir plus ouvertement et plus efficacement.

Webmailing : une correspondance personnalisée

L’emailing demeure le premier outil marketing, et il ne cesse de devancer les autres, Zoom y compris, contrairement à ce que l’on aurait pu penser. Cette tendance web s’explique aisément par l’explosion des échanges et du travail à distance qui profite à tous les outils sans distinction. Elle s’explique aussi par le fait que l’email répond au besoin général d’un contact social simple, direct et transparent. Avec l’email l’on sait qui s’adresse à qui, comment et pourquoi. Ce qui n’empêche pas, au contraire, de soigner son image et de proposer des contenus attirants et interactifs.

 

Comme dans les autres domaines, la personnalisation s’accroît encore. L’utilisation d’outils no-code (sans notions de codage) ou le recours à des professionnels constituent un gain de temps précieux qui doit réellement être réinvesti dans une relation plus directe, hyper-personnalisée et donc plus crédible. L’emailing doit être considéré littéralement comme une correspondance directe. En 2021, toutes les agences d’analyse marketing se rejoignent sur ces points : l’email personnalisé a près d’une chance sur deux d’être ouvert, et un taux de transaction six fois supérieur.

 

L’emailing doit souligner une offre qualitative et personnalisée crédible qui ne peut se limiter à l’ajout d’un prénom et à une fausse convivialité répliquée. En revanche il s’accommode très bien en 2021 d’un contenu exclusivement textuel, qui arrive en tête des tendances 2021. Il est aujourd’hui vital, au regard de la masse et de la diversité des sollicitations, de se distinguer en affirmant une valeur ajoutée forte et un engagement marqué. De ce point de vue la newsletter est probablement le moyen le plus actuel d’envoyer des nouvelles de soi, de son activité tout en s’adressant personnellement à ses lecteurs.

 

La protection des données est un élément avec lequel on ne transige plus. Quelle que soit l’approche, éditoriale, iconographique ou textuelle, elle doit créer un lien puis une relation de confiance durable avec l’utilisateur. Il s’agit de séduire puis de fidéliser, de susciter l’abonnement et l’achat, mais aussi le parrainage et la diffusion. Cela impose de viser et donc de deviner et de connaître son public pour entrevoir et devancer ses souhaits. C’est une démarche impliquante et stimulante, mais qui ne pardonne pas : une erreur d’emailing peut condamner de manière irrémédiable à la case courrier indésirable.

 

La tendance web 2021 en marketing, design et mailing, comme sur l’ensemble de la toile, allie proximité, interactivité et créativité, et hyper-personnalisation. Il est désormais question de relations entre de vraies personnes avec de vrais contacts qui peuvent et doivent pouvoir être jointes de façon simple, fluide et rapide. Cela modifie et rétablit un équilibre dans le rapport social et sociétal à l’information. Il s’agit d’être innovant sans être distant, pointu tout en restant compréhensible. L’utilisateur veut et peut être informé, son expérience être prise en compte, c’est là que l’UI (l’interface utilisateur) par exemple intervient pour gagner en lisibilité et améliorer l’UX (l’expérience utilisateur). Les utilisateurs apprennent et font les choses de chez eux et par eux-mêmes, il faut leur offrir ces possibilité et le dire. En 2021 on joue cartes sur table pour construire ensemble.