selecteur menu
selecteur menu
Chat en direct
Ferme le chat

< Le Blog de LATELIER, Agence web Nantes. >

Toute l'actu de votre agence web et votre agence de communication sur Nantes.

Comment faire un emailing réussi ?

Attardez-vous sur le choix des couleurs

Vous possédez d’ores et déjà une charte graphique ? Demeurez-y fidèles. Et pour cause : les couleurs permettent aux clients d’identifier votre marque en un seul coup d’œil. Une information loin d’être anodine, dans la mesure où votre audience créditera votre communication de la confiance qu’elle vous accorde d’ores et déjà… Un atout de poids !

 

Si vous ne disposez pas encore d’une charte graphique, attardez-vous sur le choix de vos couleurs. Gardez à l’esprit que ces dernières sont porteuses d’une symbolique. Le rouge, par exemple, ne donne pas dans la demi-mesure : passion, danger et interdiction sont autant de significations qui y sont associées. À l’inverse, le bleu est rattaché au calme et à la confiance… Bref ! Sachez que vos couleurs ont une influence directe – mais inconsciente – sur l’image de votre marque. Mais aussi sur les émotions que ressentiront vos clients en les apercevant. Un dernier conseil ? Vous ne sélectionnerez sûrement pas une couleur unique. Aussi, assurez-vous de ne pas agresser l’œil de votre clientèle. Autrement dit, assurez-vous d’opérer un choix harmonieux. Sous peine de quoi, votre message deviendrait illisible !

 

Si vous souhaitez être accompagné dans ce travail, sachez que cela est tout à fait possible : une agence web est généralement à même de vous proposer ce type de service.

Personnalisez vos e-mails

Il y a encore quelques années, le marketing de masse dominait largement. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. En cause ? L’essor des nouvelles technologies, qui ont drastiquement accru la collecte de données au sujet des consommateurs. Nombreuses sont donc les entreprises abordant maintenant le marketing sous l’angle de l’individualité plutôt que de la collectivité – on parle d’ailleurs de marketing personnalisé. Le but ? S’adresser au client de la façon la plus pertinente qui puisse être. Conformément aux informations dont vous disposez sur lui.

 

En matière de mailing, les variables de personnalisation sont multiples. Un conseil : ne vous limitez pas à la seule inclusion du prénom de votre client en tête de votre mail. Cela est devenu si courant que les destinataires n’y prennent même plus attention.

 

Efforcez-vous d’aller plus loin : localisation, historique d’achats ou d’interaction avec votre marque, etc. Laissez penser à chacun de vos clients que l’e-mail a été rédigé spécialement pour lui. Vous humaniserez ainsi votre campagne de mailing et augmenterez votre taux d’engagement.

 

À ce sujet, sachez qu’au-delà de vous accompagner dans cet exercice de personnalisation, une agence web pourra sans doute vous proposer un rapport de suivi de votre campagne. Lequel vous sera très utile afin d’analyser les retombées de votre stratégie.

Ne faites pas l’impasse sur les “call-to-action”

Attention ! Cela ne veut pas dire que vous devez en inonder votre mailing. Un seul suffit. Les principaux bénéfices des call-to-action (aussi connus sous le nom de “CTA”) sont au nombre de deux : ils augmentent votre taux de conversion et améliorent l’expérience utilisateur (ou UX).

 

Pour bénéficier de ces effets, toutefois, il convient de ne pas brûler les étapes. Commencez donc par définir précisément l’action à laquelle vous souhaitez encourager votre client : inscription, achat ou encore réponse à un questionnaire de satisfaction. Après quoi, insérez le fameux bouton de façon visible, c’est-à-dire au-dessus de la ligne de flottaison. Pour faire simple, votre lecteur ne doit pas avoir besoin de recourir à la barre de défilement pour le dénicher. Enfin, concentrez-vous sur l’esthétique du call-to-action. En termes de position, de taille et de couleur, il n’existe pas véritablement de règles. Si ce n’est la longueur : n’oubliez pas qu’il s’agira d’un bouton virtuel. Aussi, soyez concis ! Préférez un verbe d’action tel que “inscrivez-vous” ou “profitez-en”, par exemple.

 

Soyez vigilant à l’équilibre entre le texte et les images

On considère généralement que le ratio idéal pour un mailing correspond à 60 % de texte et 40 % d’images. En effet, si vous intégrez trop de visuels, votre e-mail risque d’être pénalisé par les filtres anti-spam des messageries. Lesquelles assimilent effectivement cette configuration aux mails de spammeurs. La bonne délivrabilité de votre message risquerait donc de se trouver compromise. De surcroît, nombreux sont les destinataires ayant paramétré leur messagerie pour que les images ne soient affichées que s’ils y consentent. En ce sens, la “première impression” laissée par votre mailing ne serait vraisemblablement pas optimale.

Optimisez votre contenu par l’intermédiaire de l’A/B testing

Vous faites face à un choix cornélien ? Vous ne parvenez pas à déterminer laquelle de ces versions de mailing est la meilleure ? Nulle inquiétude : c’est tout à fait normal, car vous n’êtes pas dans la tête de vos clients. Aussi, prévoir leur réaction n’est pas toujours totalement possible. De plus, vous avez tout à fait la possibilité de tester vos deux propositions en même temps…

 

Comment ? En recourant à l’A/B testing. Ce dernier consiste à expédier différentes versions du même e-mail à un premier échantillon. Après quoi, la version recueillant les meilleures statistiques est automatiquement envoyée au reste de vos contacts.

 

Prenez cependant garde à ne pas croiser trop de variables. Autrement dit, si vous souhaitez véritablement comparer les effets de deux call-to-action – par exemple – veillez à ce que le reste du mailing soit identique d’une version à l’autre.